5 Jeux des Récrées japonaises

Culture

Ah, le mois de juin et ses jolies fleurs, les premiers fruits trop acides pour être vendus mais remplissant tout de même les étalages à un prix des plus exorbitants. Pour certains d'entre vous, les examens touchent bientôt à leurs fins, pour d'autres, l'attente est interminable jusqu'aux grandes vacances.

C'est aussi le moment où vous cherchez du boulot pour la saison estivale. Avec ou sans BAFA, on vous présente une sélection de jeux qui font fureur dans les cours de récrée nippones et occuperont peut-être les monstres de vos clubs le temps d'une heure ou deux!

1) Beigoma / Koma

L'ancêtre des Beyblades. Et oui, vous croyiez qu'ils avaient inventé tout le concept? Que neni les amis! La toupie traditionnelle japonaise mesure environ 3cm de diamètre et possède généralement un kanji sur sa face. Les règles du jeu sont simples : Vous enroulez un cordon de 60 cm autour de la toupie et la lancez sur un plateau de jeu (un terrain de pétanque délimité par des traits au sol ou une table feront l'affaire). Le joueur qui remporte la partie est soit celui dont la toupie tourne le plus longtemps ou celui dont la toupie a défoncé l'autre façon auto-tamponneuse et l'a poussé hors de la zone de jeu.

 2) Shiritori

Si comme moi vous avez eu votre période Idols & Johnny's on ne vous présente plus ce jeu! Les abonnés de Louis-san et autres youtubeurs axés sur la culture japonaise connaissent probablement aussi ce jeu de chaîne consistant à énoncer des mots, le plus souvent noms communs (mais vous pouvez adapter!), selon un ordre syllabaire spécifique. En effet, si le premier joueur donne un mot, celui du joueur suivant doit commencer par la dernière syllabe du mot précédent et ainsi de suite! Pas clair?

Exemple : Alucard (Mais, elle vient pas de dire nom commun? Chht. J'ai dit qu'on peut adapter! Suis un peu!) - Cardiaque - queutard - tardif - différent … 

En japonais, la règle dit que le perdant est celui qui sort un mot terminant par le son "n", en effet aucun mot ne commence par ce son, ce qui clôt la partie. En français vous pouvez choisir de déterminer d'autres sons, le z, ça corse déjà un peu plus le game.

 3) Iro Oni

Littéralement "le démon de couleur" s'apparente aux autres loups ou chat et souris de nos cours de récrée. Un joueur est nommé attrapeur (au Japon, souvent par le fameux "jankenpon" alias le pierre-feuille-ciseaux de nos contrées) et choisit une couleur puis compte jusqu'à dix (ou plus). A la fin du décompte, il part en chasse. Les autres joueurs doivent alors toucher un objet de la couleur choisie par l'attrapeur. S'ils n'y arrivent pas, ce dernier les chope et le premier à être touché devient à son tour le "démon de couleur".

 4) Hana Ichi Monme

Littéralement "une fleur est une monme" - monme  désignant une pièce de monnaie utilisées durant la période Edo. Dans ce jeu, vous poussez la chansonnette (on vous conseille donc de réserver ça au club ado, quand les garçons commencent à muer - si vous tenez à vos oreilles, évidemment).

Les joueurs se répartissent en deux groupes égaux et forment deux lignes parallèles en se tenant par la main. Choisissez une chanson courte de quelques vers. Durant la durée de la chanson, les groupes avancent (et reculent, histoire de pas s'emplafonner au groupe adverse) chacun d'un pas ou deux en faisant un mouvement spécifique de swing. A la fin de la chanson, deux chefs d'équipe sont désignés par chacun des groupes et s'avancent pour un duel. Ils s'affrontent au jankenpon, le perdant rejoint le groupe adverse. La partie est remportée lorsque l'un des groupes n'a plus aucun membre.

5) Kagome Kagome

Alias le jeu avec la chanson qui fait flipper. Si.

Comme d'hab, un enfant est nommé "oni" et s'installe, les yeux fermés ou bandés, au centre d'un cercle formé par les autres mons enfants qui forment la cage. Ces derniers l'encerclent en se tenant la main et marchent (ou sautillent) autour de l'oni en chantant la chanson allant de pair avec le jeu. Lorsque cette dernière touche à son terme, l'oni doit donner le nom de la personne qui se trouve dans son dos. S'il réussit, l'enfant nommé devient à son tour le démon et rejoint la cage.

 Je vous jure que ce jeu peut très vite devenir creepy, surtout si vous y ajoutez quelques gages et une maison abandonnée. Recommandé pour toutes âmes sensibles, EVG ou EVJF =D Sur ce, je vous laisse avec la chanson! 

 

Kagome Song
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest