Goodbye Dragon Life t.1 : Moi dragon, quand je me réincarne en humain

Chronique

                Par les auteurs des light novels Gate : Au-delà de la porte et Re:Monster, Hiroaki Nagashima et Kisuke Ichimaru, puis adapté en manga par Kurono, notre nouveau partenaire Ototo nous propose de découvrir Goodbye Dragon Life, un seinen fantasy d’un tout nouveau genre.

                En effet, notre héros n’est pas ce qu’il semble être. Trahi par les humains dans sa vie antérieure de dragon, Dran se réincarne en humain, mais avec toute sa mémoire de dragon. On suit donc son évolution au sein de son village avec ses règles et ses coutumes, son entourage et le rôle qu’il s’est attribué.

                On pourrait se dire qu’un dragon dans un corps d’humain n’a rien à y gagner et même qu’il doit mal vivre d’être rabaissé à un tel niveau. Mais c’est bien là tout le contraire : il se plaît dans cette existence si fragile et courte, dans laquelle les humains se donnent à fond pour survivre, où ils ressentent des rires et des pleurs de tout leur cœur. Ce point de vue, il l’a découvert grâce à cette mystérieuse réincarnation, puisqu’en tant que dragon, rien ne lui était impossible et la vie était bien longue, voire monotone.

                Dran coule donc des jours paisibles, quand, lors d’une expédition, il rencontre une lamia, une créature mi-femme mi-serpent partie en quête d’un futur époux. La prenant au début pour une ennemie, il finit par se rendre compte que contrairement aux préjugés sur les monstres, Serina est gentille, maladroite et sincère. Nous découvrons alors comment Dran aide la lamia à s’intégrer, en apprenant à mieux la connaître.

                Enfin, on pourrait aussi se dire qu’un dragon en humain doit être surpuissant. Oui et non, car en effet, il connaît énormément de choses et est doué pour le combat. Cependant, il a aussi des lacunes, notamment dans la concoction de remèdes. Il n’est pas parfait et infaillible, et ça, c’est cool.

                Tout un univers est à découvrir dans cette série, avec monstres et divinités au rendez-vous. En effet, en faisant un petit tour dans le royaume céleste, comme il est ami avec la déesse de leur monde, il peut s’octroyer quelques privilèges bien pratiques et amusants !

                Avec un chara-design sympathique, des personnages intéressants et des décors travaillés autant que les scènes d’action, le seul bémol que je trouverais serait le léger fan service, ainsi que les positions/points de vue parfois étranges pour mettre en valeur les poitrines. Cela me déplaît sans pour autant être réellement gênant et ça ne gâche pas l’histoire.

                J’ai cependant hâte de découvrir le reste de ce monde, de rencontrer les autres créatures de folklores divers et de comprendre pourquoi cette réincarnation à eu lieu, car cela ne semble pas être quelque chose d’ordinaire. Nul doute que Dran possède un destin peu commun, et que de nombreux dangers le guetteront lui et son précieux village !

                Tome 2 en librairie le 24 janvier !

Synopsis :

Le plus puissant des dragons, qui vivait depuis des temps immémoriaux, s’est laissé vaincre par un héros humain... Mais au lieu de disparaître, il s’est réincarné en bébé dans l’un des villages des environs ! Maintenant jeune adulte, toujours doté de sa sagesse et de ses pouvoirs draconiques, il mène une vie simple, mais heureuse, qu’il n’avait pas pu connaître en tant que dragon. Jusqu’au jour où, dans la forêt voisine, il rencontre une Lamia, une créature mi-femme, mi-serpent...

Genre : Fantasy, Action, Aventure

Source : Ototo
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest

Vous pourriez aussi aimer