Jardin Secret t. 4 : Les bourgeons d’un couple en hiver

Chronique

Ah, quel plaisir de de retrouver Ran et Akari, leur innocence, leur mignonnerie et leur fraîcheur ! Le dernier tome s’était arrêté sur leur déclaration réciproque et nous les retrouvons donc tout gênés, sans savoir comment se comporter. Pour info, ce tome 4 sortira officiellement le 28 février.

L’humour a toujours une place importante dans cette série, puisque les amis en arrière-plan les gratifieront d’un « Enfin ! » enjoué. Et en effet, j’ai vraiment ri durant ce tome à cause de leur innocence et de leur mignonnerie à toute épreuve. Les débuts d’une relation entre deux âmes aussi pures, c’est aussi drôle que mignon !

D’ailleurs, là où les shojos « classiques » peuvent véhiculer de mauvais clichés tels que le « beau gosse imperturbable », faisant des gestes qui seraient répréhensibles dans la vraie vie (du genre plaquer la fille contre un mur), Jardin Secret mise sur toute autre chose. En effet, Akira est gentil, doux et compréhensif, et loin de lui l’idée de vouloir précipiter Ran. Ce qui est drôle d’ailleurs, car l’auteur explique dans sa postface qu’elle voulait le faire plus « bad boy », mais que l’éditeur préférait cette version. Comment dire que je suis largement d’accord avec ce choix ? Ahah.

Le comportement d’Akira montre, selon moi, le bon exemple : il assume d’être nerveux et inexpérimenté, et il a raison, car ce n’est pas une honte. On est tous passés par là.

C’est aussi toujours amusant de voir le décalage entre la culture occidentale et japonaise : là où au Japon, appeler quelqu’un par son prénom est un geste intime et compliqué pour les plus timides, pour nous, c’est la chose la plus banale qui soit !

On en arrive donc à leur premier rendez-vous (proposé par notre petite fleur, d’une façon qui fait encore bien rire). Malheureusement, Ran se met la pression et commence à faire un peu n’importe quoi. Akira tente par tous les moyens de détendre l’atmosphère et c’est ainsi qu’ils gagnent à la loterie une place de couple  pour le planétarium.

L’auteur arrive à intégrer les plantes dans ce tome, alors qu’aucun prétexte n’y prêtait. En effet, une fleur serait associée à chaque signe du zodiaque. De plus, le planétarium diffuse des odeurs florales. Je ne sais pas si c’est vrai, mais j’aimerai bien essayer un jour ! En tout cas, Ran réussit à se détendre et ils arrivent même à se prendre la main, youhou !

Pour en revenir aux amis, ils ont une place toute particulière dans ce tome, puisque l’ignorance de Ran conduit à une fête de Noël entre amis, alors qu’au Japon ce jour est réservé aux couples. C’est l’occasion via un jeu de Jenga version amour, de voir Akira jaloux, puisque la chance légendaire de Ran fait qu’elle doit embrasser la personne de gauche… qui n’est autre que l’ami déprimé pour lequel elle a organisé cette fête ! Devant la profonde réflexion de sa petite amie, Akira préfère se jeter sur son ami qui s’était approché d’elle pour finalement… embrasser celui-ci. J’étais pliée de rire à ce moment, tant je ne m’y attendais pas !

Au final, ce tome se termine sur un petit moment en amoureux, seul à seul sous une branche de gui… mais se solde par une tentative de baiser ratée et un cadeau de Noël offert sur le pas de la porte de la jeune fille, sa famille rentrant à ce moment. Akira, qui n’avait jamais rencontré son père, se présente en tant que petit ami de Ran. Malgré le soutien de la sœur et de la mère de Ran, son père a du mal à le digérer : en colère, il révèle qu’elle a eu une mauvaise expérience avec un garçon.

Ammitsu arrive donc encore une fois à nous laisser sur notre faim, et on en redemande ! À suivre…

Synopsis :

Ran est une fille assez parfaite que beaucoup considèrent comme un modèle à suivre : sérieuse, sportive, intelligente, soucieuse de sa santé, etc. Mais il n’est pas facile de rencontrer un garçon quand ces derniers la considèrent, à son grand dam, comme « l’inaccessible étoile » ! Un jour, elle fait fortuitement la connaissance d’Akira, un garçon solaire, naturel, franc et amical. Et elle découvre également son "secret": il est fils de fleuristes, apprécie beaucoup travailler au magasin de ses parents et sait déjà qu’il deviendra lui aussi fleuriste. Mais il n’ose l’avouer à personne, de peur que l’on se moque de lui.

Genre : School Life, Comédie, Romance, Slice of life

Source : Kana
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest

Vous pourriez aussi aimer