Jardin Secret t.5 : La fine fleur mélancolique

Chronique

On pourrait croire qu’au bout de 4 tomes, surtout après la mise en couple officielle de Ran et Akira, l’histoire stagnerait. Que nenni ! Au contraire, ce tome 5 de Jardin Secret se centre sur Ran, son passé, ses sentiments vis-à-vis d’un nouveau personnage faisant son apparition et bien plus encore.

Tout d’abord, on apprend que lors de son enfance, elle était admirée des autres enfants, sans vraiment de forme de jalousie. De plus, ses parents faisant partie de l’élite, une certaine pression inconscience devait peser sur ses épaules. Sans oublier qu’elle a pris la responsabilité de s’occuper de sa petite sœur très tôt pour que ses parents puissent continuer à travailler, ce qui leur prenait énormément de temps. Franchement, je la plains. Je ne comprendrai jamais les parents comme ça qui font des enfants. S’ils préfèrent travailler, pourquoi en faire ?

Enfin, ce n’est qu’à partir du collège que Ran a commencé à se faire exclure à cause de ses bonnes notes et de ses capacités. La jeune fille qui ne veut qu’aider son prochain, avec toute la bonne volonté du monde, s’est faite repousser, tandis qu’on lui reprochait de se croire supérieure. Un peu traumatisée, elle se souvient encore maintenant de ce moment difficile, où elle a préféré se plonger dans ses études et ne plus approcher les autres de peur de les blesser ou les mettre mal à l’aise.

C’est à ce moment précis que débarque un nouveau personnage : Nanami, une jeune fille pétillante et gentille, qui a le contact facile. Elle ressemble un peu à Akira sur ce point-là. D’ailleurs, les deux se connaissent puisqu’ils étaient dans le même collège. Et ce que l’on craignait dès le début est finalement vrai : Nanami est amoureuse d’Akira. Cependant, il ne s’agit pas d’un personnage qui veut briser leur relation de couple et ça fait du bien de voir encore des caractères bienveillants comme ça. Elle s’inquiète vraisemblablement de ce que peut ressentir Ran vis-à-vis de la proximité qu’entretiennent Nanami et Akira, étant donné qu’ils sont de « vieux amis ».

Et pour cause, notre pauvre Ran finit, malgré tous ses efforts, à jalouser. Se sentant exclue, elle envie la facilité avec laquelle Nanami arrive à parler aux autres. Ce que Ran a du mal à faire de peur de blesser leur fierté.

Chose qui se passe malheureusement avec Akira, qui, personnellement je trouve, a une réaction stupide (qu’il reconnaitra d’ailleurs). En effet, dans la seconde moitié du tome, la classe part à la montagne. Ran, qui est habituée à skier, veut aider son petit ami à apprendre ce sport, histoire de se rapprocher de lui. Mais il préfère se débrouiller tout seul, ce qui rappelle les mauvaises paroles des autres garçons disant que n’importe qui se sentirait mal à l’aise face à son « talent ».

Ce que j’apprécie particulièrement, c’est que la relation Ran-Nanami est saine. Ran n’arrive pas vraiment à lui en vouloir, puisqu’elle l’apprécie. Elle la défend lorsque les autres paraissent médisantes avec elle et va lui tenir compagnie quand Nanami s’évince d’elle-même pour ne pas poser de problèmes lors de la montée des télésièges à deux.

Malgré quelques clichés du genre (chutes gênantes, relations qu’on pouvait prévoir, etc.), la série n’en souffre pas. On s’attache très rapidement à Nanami, qui cache sûrement beaucoup d’autres choses. De plus, j’espère que l’auteure développera un peu plus la relation entre Tomo et Yamada.

Les fleurs sont aussi un peu moins présentes dans ce tome, bien qu’elles soient la raison de la rencontre entre Nanami et Ran. Et il faut aussi noter qu’on a un certain rapprochement physique dans notre petit couple, un câlin et presque un baiser (un jour ils y arriveront, j’y crois encore) !

En bref, ce tome est encore et toujours du pur bonheur, avec des personnages intéressants, sains, et qui soulèvent mine de rien des problématiques peu courantes. Là où la popularité est souvent glorifiée, ici Ammitsu montre le fossé que cela peut engendrer entre les gens.

Je pense d’ailleurs que l’auteure veut montrer que peu importe qui on est, parfois, il en faut peu pour rencontrer les bonnes personnes. Ici, Ran s’occupait d’un club d’horticulture délaissé puisqu’elle était seule, et est tombée sur Akira qui voulait simplement lui donner des conseils.

Comme d’habitude, j’ai hâte de lire le prochain tome qui, je l’espère, approfondira les personnages de Nanami et Tomo, mais aussi la relation du le couple principal !

Tome 5 disponible dès à présent en librairie chez les éditions Kana. Tome 6 prévu pour le 20 novembre.

Synopsis :

Une fois la fête de Noël terminée, Akira embrasse Ran sur la joue. Malheureusement, la jeune fille n’a pas vraiment le temps de s’emballer, puisque c’est le moment que choisit son père pour rentrer à la maison ! Ce dernier, inquiet pour sa fille, évoque le douloureux passé de Ran, à la grande surprise d’Akira. Plus tard, lors de leur rancard du Nouvel An, Akira pousse Ran à être plus égoïste avec lui. Osera-t-elle se permettre son premier caprice ? Il faut qu’elle se dépêche, car une rivale (?) semble pointer le bout de son nez…

Source : Kana
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest

Vous pourriez aussi aimer