Kawaii jusque dans la mort

Divers

Certains d'entre vous préparent Halloween, d'autres prennent peut-être de l'avance pour Noël. Eh bien, si vous n'avez plus d'idées de cadeaux pour vos grands-parents (parce que quand même, ça fait des années que vous vous appliquez pour leur faire plaisir en vous disant que c'est peut-être leur dernier Nowel), les japonais vous ont dégotté LE cadeau super mignon qui marquera les esprits et que mamie et papi pourront utiliser même après avoir passé l'arme à gauche. Et ouais!

Ce n'est un secret pour personne: au Japon, les morts sont généralement incinérés et les cendres du défunt conservées dans un butsudan, un autel bouddhiste installé dans le salon de la famille survivante. La coutume veut que chaque matin, les membres de la dite famille prient devant l'autel et y dépose des offrandes.

Consciente de ce principe, des tendances actuelles et de la mobilité de plus en plus fréquente des jeunes japonais, l'entreprise funéraire Ohnoya, basée à Tokyo, a conçu récemment le "Soul Petit Pot" - non, ce n'est pas une traduction foireuse, ils ont vraiment appelé ça Soul Petit Pot - pour y entreposer les cendres des ancêtres.

L'urne - qui ressemble davantage à un oeuf qu'autre chose - se décline en divers coloris aux noms très fruités "Vitamin Orange", "Milky Peach"... Malgré une apparence guillerette, il ne s'agit pas d'un jouet! En effet, chaque urne pèse dans les 70 grammes et est faite en laiton, un matériau souvent utilisé dans les autels bouddhistes et les objets de culte au Japon. Elles sont vendues avec un très élégant et coloré petit boîtier souple dont le rabat comporte un cadre prévu pour y glisser une photo du défunt (élément classique du butsudan, dans chaque anime/manga/drama, vous remarquerez un portrait trônant sur l'autel).

Une urne aussi décorative pour un membre de votre famille que vous avez perdu peut sembler contre nature à première vue, mais à bien des égards, elle correspond à la façon dont le Japon aborde la mort. Le butsudan fait partie intégrante des meubles d'une maison japonaise, comme une table de cuisine ou un canapé. Pour de nombreux Japonais, faire une offrande rapide de nourriture ou d'encens au début de la journée, ainsi qu'une courte prière, fait partie de leur quotidien. 

Le concept étant qu'un ancêtre ou parent proche, même décédé ne peut décemment être oublié et continue de faire partie de la vie de sa famille. De cette façon, pourquoi ne pas lui faire don d'une jolie et confortable nouvelle maison? Même les morts ont droit à un peu de confort et d'être à la mode!

Et puis, grâce au boîtier, vous pouvez embarquer mamie Clothilde partout avec vous! Tout cela pour la maudite somme de 12,000 yens (environ 111€).

Alors, zou! A vos cartes bleues et n'oubliez pas les cookies pour le môsieur barbu.

Traduction très approximative parce que les Kanji ça me saoule, en plus il est 3h du mat :

N'importe où, n'importe quand, réchauffons nos coeurs,

D'une nouvelle manière, pensons à une personne importante,

 

 

Source : JAPANTODAY
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest