Review

Mimi wo Sumaseba : Ghibli avant les années 2000, c'était comment?

By Keitsuya
Jul 13, 2018 19:27

Le saviez-vous? Avant le Royaume des Chats, il y a eu…

Mimi wo Sumaseba aussi connu sous le nom de Whisper of the heart ou Si tu tends l'oreille en français.

Sorti en 1995, le film d'animation des studios Ghibli est l'adaptation du manga d'Hiiragi Aoi, auteure et mangaka de Baron - Neko no Danshaku qui donnera naissance au Royaume des Chats en 2002. Le manga Mimi wo Sumaseba date quant à lui de 1989. Vous n'étiez pas né( e)? Moi non plus.

Si le film a été réalisé par Kondo Yoshifumi (Le tombeau des Lucioles), Hayao Miyazaki qu'on ne présente désormais plus s'est vu confier les séquences de l'univers fantaisiste. Comme la majorité des œuvres signées Ghibli, la poésie est au rendez-vous. Avec détails et simplicité, les studios qui ont bercé notre enfance nous invitent à découvrir le Japon contemporain des années 90.

C'est donc aux côtés de Tsukishima Shizuku, que nous voyageons dans les rues de Tokyo. A pieds ou à vélo, cette jeune collégienne nous entraîne dans son quotidien. Ainsi, nous découvrons la vie d'une famille modeste, une vie de famille réaliste à laquelle tout un chacun peut s'identifier avec aisance.

 

Une bande d'annonce trompeuse?

Quelques critiques bien senties à l'égard de Mimi wo Sumaseba se promènent sur la toile. Le point commun le plus fréquent et dérangeant qu'on leur retrouve est une déception ponctuée d'insatisfaction.

En effet, la bande d'annonce officielle laisse à penser à une histoire fantastique aux côtés du Baron. Nous y voyons entre autres une jeune fille découvrir une statuette de chat puis planer dans les airs quelques secondes plus tard. Ce contraste de vie contemporaine / scène fantastique encourage le spectateur à spéculer sur un genre d'Alice aux Pays des Merveilles japonais où l'héroïne se réveillerait dans un monde emprunt de magie et de personnages imaginaires.

Un trailer intriguant donc, destiné à susciter la curiosité mais pas seulement. S'il est compréhensible que certains aient été déçus car ils s'attendaient à une œuvre à la Chihiro par exemple, les scènes tirées de l'imaginaire du trailer sauront trouver grâce auprès du spectateur qui aura "tendu l'oreille" tout au long du film.

 

De la passion à la construction identitaire

Mimi wo Sumaseba intègre des thématiques simples et communes à n'importe quel adolescent : l'amitié, l'amour, la famille, la réflexion portée sur soi, sur l'autre, sur les rêves et l'avenir. Et il le fait bien. Malgré la longueur du film (1h50), le développement des personnages, leurs relations et  ambitions sont plutôt bien travaillés et mis en scène. Quelques clichés propres à l'animation japonaise (ou à la culture japonaise?) restent remarquables sans toutefois ternir l'ensemble de l'œuvre.

Et là, vous vous dîtes "Attends, elle cause de la passion genre amour fou ou passion style Tsubasa tape un sprint après le ballon parce que c'est son meilleur ami?" Ben les deux!

Dès le départ, l'histoire nous confronte à la passion de Shizuku. Une passion d'abord passive, qui évolue au rythme de ses rencontres et devient alors active. Shizuku prend conscience qu'elle a besoin de se fixer des objectifs et son personnage, sa personnalité et ses ambitions commencent doucement à se construire autour de cette passion où gravitent rêves, craintes et détermination.

 

Le conflit des générations

Le rapport à la famille est également l'un des axes les plus touchants de l'histoire. Sans être une part majeure, c'est un axe qui occupe une place importante. Il est d'ailleurs surprenant de constater certaines réactions des parents de Shizuku vis-à-vis de la scolarité et de l'indépendance de leurs filles. Les scénaristes dessinent le portrait d'une famille aujourd'hui banale mais assez inédite pour l'époque : Une mère qui reprend ses études, un père employé de bibliothèque, une fille aînée à l'université qui tend à s'émanciper et au milieu de tout cela, notre jeune héroïne à un stade complexe de la vie, entre enfance et adolescence. S'ajoute à cela le contexte familial et l'influence d'un autre personnage, Amasawa Seiji qui, tout comme Shizuku, se retrouve confronté aux exigences de sa famille.

Et vous qui entamez vos vacances d'été, préférez-vous prendre le risque de réaliser vos rêves ou choisissez-vous la sécurité des longues études?

 

Notation

OST ♥♥♥♡♡

Emotion ♥♥♡♡♡

Scénario ♥♥♥♡♡

Graphisme ♥♥♥♡♡

Personnages ♥♥♥♡♡

Synopsis :

Shizuku Tsukishima est une jeune collégienne vivant à Tokyo et passionnée de lecture. Lorsqu'elle ne fréquente pas assidûment les bibliothèques municipales ou de son collège, Shizuku écrit des chansons pour la chorale. Un jour, sur le chemin de la bibliothèque, elle aperçoit un chat prendre le train avec elle. Elle le suit pour arriver, après quelques déambulations, dans une petite boutique d'antiquités. Sortie de la boutique, elle voit le curieux chat en compagnie d'un garçon de son collège. Elle ne sait pas encore qu'il s'agit de Seiji Amasawa dont elle avait remarqué le nom sur les cartes d'emprunt d'un grand nombre des livres de bibliothèque qu'elle avait elle-même empruntés.

Genre : Fantasy, Drame, Slice of life, Amour & Amitié

Trailer

Mots clés : ANIME

Partager :