Un nouveau manga gay arrive chez Akata

Manga

Kuro Nohara est peut-être un nom qui vous évoque quelque chose ? Aux côtés de Gengoroh Tagame, il est l’un des piliers des mangakas gay au Japon. Dès la semaine prochaine, au format numérique dans un premier temps, Akata nous proposera une de ses dernières oeuvres en date : Mes yeux rivés sur toi. Ce projet est né à l’initiative de l’éditeur coréen 6699press, pour lequel l’auteur a réalisé ce manga. On y suit l’histoire d’amour entre Takeru et Kôtarô, deux lycéens japonais.

Avec simplicité, le mangaka décrit un amour naissant entre deux garçons. Leur relation parfois simple, parfois compliquée, est montrée avec évidence et bienveillance. Même si, contexte oblige, elle se déroule souvent loin du regard des autres.

Ce manga tout public (pas de scène érotique) totalise 8 chapitres. L'éditeur les proposera au prix de 0,49 euros au rythme d’un chapitre toutes les 3 semaines, et sur les plateformes habituelles. Une intégrale au format papier sera également proposée, mais aucune date n'est encore fixée.

Une version anglaise sera également disponible pour ce manga (exclusivement au format numérique), sous le titre « Staring at your back ». Elle sera disponible (comme la française) sur Amazon, iBook Store, Google Play etc… Les versions numériques française (« Mes yeux rivés sur toi ») et anglaise (« Staring at your back ») seront disponibles mondialement, sans restriction de zone géographique.

Synopsis :

Takeru Inomata est lycéen, et il vit dans une petite bourgade de province. Les non-dits, les rumeurs, le mariage, les enfants… tout ça lui passe au-dessus. Il vit son quotidien, comme il vient, sans faire de vague et sans passion. Jusqu’au jour où, au lycée, un nouvel élève arrive… Il sera bien surpris en découvrant que ce dernier n’est autre que Kôtarô, un de ses camarades d’école primaire. Très vite, les deux garçons se rapprochent… Et si un nouvel amour était en train de naître ?

Source : Akata
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Pinterest

Vous pourriez aussi aimer